LA COOPERATION UNIVERSITAIRE

Suite aux accords bilatéraux de coopération de 1963 et de 2008, les parties française et saoudienne s’emploient à soutenir et à encourager les relations scientifiques et dans le domaine de l’enseignement entre les établissements universitaires et les instituts de recherche scientifique. Elles encouragent les échanges de membres du corps enseignant, de chercheurs et d’étudiants.

Depuis 2005, plus de 300 saoudiens sont partis en France pour une formation en médecine générale et de spécialité. La visite du Président de la République Nicolas Sarkozy en 2008 a donné le coup d’envoi de la venue de plusieurs centaines de boursiers, toutes disciplines confondues, désireux de préparer un Master ou un Doctorat. Ceux-ci sont actuellement environ 1400 en France.

Outre la médecine, notre coopération universitaire avec l’Arabie saoudite concerne les domaines du droit (Paris 1, Paris 5, Lyon 3), des sciences économiques et de gestion (Bordeaux 3, Paris 1, Grenoble School of Management, HEC) des sciences de l’ingénieur (Ecole des Mines, INSA, Lille 1, Université de Versailles), des sciences politiques (Sciences Po, Eurogolfe), du tourisme (Paris 1, Bordeaux 3, Nancy 2), des sciences du langage (Dijon, Grenoble, Paris 3, Lyon 2). Une coopération en nanotechnologies a débuté en 2013 entre Valenciennes et l’université dar El-Hekma à Djeddah. Des perspectives de mise en place de formations dans le domaine du nucléaire voient le jour à la KSU et à la KAU entre autres.
L’installation à Riyad et Djeddah de locaux de l’Agence CampusFrance - qui dépend du ministère de l’Education nationale - tend à mieux orienter les nombreux étudiants saoudiens dans leurs démarches en vue de la poursuite de leurs études en France.

En matière de recherche, notre action vise à consolider notre position dans les domaines de l’archéologie et de l’épigraphie, d’une part, et mettre en place des actions concertées entre laboratoires français et saoudiens dans les secteurs de l’agronomie (INRA), des biotechnologies et des nanotechnologies (CEA et Génopôle).
L’objectif principal de notre coopération est de contribuer à fournir à l’Arabie les ressources humaines hautement spécialisées dont elle manque dans tous les domaines, aussi bien au niveau master et doctorat qu’à des niveaux CAP et BTS. C’est dans cet objectif que nous avons initié également une coopération entre le groupe hôtelier ACCOR et le TVTC.

Dernière modification : 29/09/2013

Haut de page